Comment travailler en autonomie ?

1. Une nouvelle partition

NB: Les étapes citées ci-dessous ne doivent pas toujours être réalisées!​

a. Les pulsations
  • Déterminer la signature rythmique dans laquelle l'on se trouve (afin de déterminer le nombre de pulsations qu'on aura par mesure);

  • Placer les pulsations;

  • Vérifier le nombre de pulsation.

b. La tonalité
  • Déterminer la tonalité pour savoir quelle(s) note(s) sera/seront altérées dans la partition;

  • S'aider de l'échelle des quintes pour trouver la tonalité.

c. Le rythme
  • Travailler sur le nom des rythmes (quand c'est possible) ou sur un phonème au choix (Pam, ta, ti, do, etc.).

  • Travailler en frappant les rythmes dans les mains (et en disant le nom des rythmes, tout bas, si besoin).

Toujours travailler avec un métronome dans un premier temps !

d. Les notes
  • Lire les notes sur une pulsation donnée (prendre un tempo que l'on sait respecter du début à la fin), sans respecter les rythmes ni les silences.

e. Notes + Rythmes
  • Associer les Notes aux Rythmes sans chanter;

  • Associer les Notes aux Rythmes en chantant

    • En s'aidant du piano​;

    • Sans le piano, en pensant aux intervalles;

    • En allant écouter les accompagnements.

Comment déterminer le nombre de mesures à travailler en même temps ?
  • Déterminer le nombre de mesures du morceau : les noter sur sa partition, afin d'avoir un repère tout au long du travail à domicile qu'en classe;

  • Déterminer les "phrases" de l'oeuvre : les phrases vont souvent par 2 ou 4 mesures, mais pas toujours !

  • Travailler par "phrases" afin de garder la logique musicale de la partition, en augmentant le tempo progressivement !

    • Quand 2 phrases sont maîtrisées, les associer en les retravaillant plus lentement puis en augmentant le tempo.​

Pour télécharger ce document, cliquez sur le lien suivant : 

Nassogne, Belgique  |
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now